Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité
Le MSC à Fort-de-France le samedi 3 novembre 2019

Le journal Jamaica Observer informe qu'un navire de croisière MSC Meraviglia comptant plus de 4500 passagers et plus de 1600 membres d'équipage s'est vu hier mardi 25 février, refuser l'accès au port d'escale d'Ocho Rios, à St Ann. Selon le ministère de la Santé et du Mieux-être, le navire est arrivé vers 8 h 30 et après inspection par les responsables de la santé portuaire, il a été découvert qu'un membre d'équipage avait été isolé à bord. Le ministère a déclaré que le membre d'équipage avait une toux, de la fièvre et des douleurs musculaires associées avec des antécédents de voyage vers un pays touché par le coronavirus; Les Martiniquais ont une raison supplémentaire de s'inquiéter de l'arrivée de l'avion italien ce samedi 29 février et sont en droit de savoir, ce que compte faire le nouveau Préfet, Stanislas Cazelles, face aux informations inquiétantes qui se succèdent depuis 24 heures.

Vaval sera enterré ce Mercredi des cendres. Les responsables politiques de la ville de Fort-de-France et de la Collectivité Territoriale dont dépend le Comité Martiniquais du tourisme, pourront déposer leurs masques et communiquer sur la menace mondiale de ce Coronavirus. 

Ce n'est quand même pas trop leur demander, surtout quand un avion en provenance d'Italie est annoncé à l’atterrissage en Martinique le samedi 29 février. L’Italie déplore déjà 11 morts, 322 contaminations en une semaine, et plusieurs villes ont été isolées. Les passagers de ce vol d’ALITALY viennent en Martinique pour s’embarquer sur un navire de croisière MSC, à Fort-de-France.

Dans « Le Parisien » (24 février 2020), le très connu urgentiste, Patric Pelloux, met en garde contre les conséquences d’une éventuelle épidémie en région parisienne. Il prévient que le système hospitalier pourrait avoir les plus grandes difficultés à gérer une épidémie de Covid-19. « Les hôpitaux ont été laminés financièrement au cours des dernières années, du coup trouver du personnel ou trouver de la place ce ne sera pas facile. Si on doit multiplier par dix les arrivées, je ne sais pas comment on va faire », affirme-t-il. 

On n’ose imaginer une situation de crise dans nos territoires insulaires. L’inquiétude grandit partout et des mesures de sécurité son prises pour protéger les populations. Celle de Martinique est impatiente d’entendre ses élus qui devront faire une pause dans la campagne électorale, pour évoquer ce sujet de santé publique.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La ministre des outre-mer annonce aux étudiants qui envisagent de rentrer au pays pour les vacances, qu'ils seront soumis à une quatorzaine stricte en raison de la pand

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La Poste distribue des masques p

L’affaire des violences policières infligées au jeune militant anti-Chlordécone, Kéziah Nuissier, le 16 janvier 2020 devant le commissariat de Fort-de-France, entrera d

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Le Secrétaire Général de la CGTG, Jean-Marie Nomertin, a été convoqué à la gendarmerie le samedi 17 octobre dernier.

Pages

1 2 3 4 5 »