Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Sainte-Lucie est le deuxième pays anglophone des Caraïbes à imposer une interdiction d’entrée sur son territoire aux ressortissants de certains pays d'Afrique de l'Ouest touchés par le virus Ebola.

Les personnes en provenance de Guinée, du Libéria et de Sierra Leone se verront refuser l'entrée à Sainte-Lucie jusqu'à nouvel ordre. C’est ce qu’a déclaré dans un communiqué le Premier ministre Kenny Anthony. Une mesure qu’il a demandé au chef de la police de mettre en œuvre avec effet immédiat.

Le communiqué indique que les visiteurs en provenance du Nigeria, qui a contenu la propagation du virus, seront tenus de présenter un certificat médical récent.

Le Premier ministre a indiqué que Sainte-Lucie continuera à suivre l’évolution de l'épidémie et que des fonds supplémentaires ont été alloués pour se préparer à toute menace éventuelle.

Plus tôt, Saint-Vincent-et-les Grenadines a annoncé une interdiction de visiteurs en provenance des pays africains et la Grenade a déjà décidé de suspendre les visas des visiteurs arrivant d'Afrique de l'Ouest

 

 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

« Pas de panique », « pas de psychose », « la grippe est dix fois plus rapide en terme de contamination »… Nous sommes priés de croire qu’on s’occupe de notre santé.

Dans la même rubrique...

Le ministère de la Santé a déclaré samedi matin que le patient Souleymane Bah, nouvellement arrivé de la Guinée, n'est pas infecté par le virus Ebola, soupconné par les autorité sanitaires.

A l’occasion de la Journée mondiale du Sida, ce dimanche, le Secrétaire général de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), Irwin La Rocque, appelle à mettre fin à la stig

Les pays de la Caraïbe ont exprimé mercredi, leur préoccupation sur une nouvelle souche du virus VIH qui a été identifiée par des scientifiques à Cuba.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »