Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Serge Letchimy, doublé de son obsession de devenir President de la CTM, ne passe plus. Le mécontentement se murmure dans les couloirs, mais celles et ceux qui réfléchissent et veulent que cesse l’utilisation du nom d’Aimé Césaire, jusqu’au ridicule, ne veulent plus se taire. C’est le cas de Philippe Joseph, qui a pris la plume, avant que ne s’écroule définitivement le Parti Progressiste Martiniquais, créé par l’auteur du « Discours sur le colonialisme ». Serge Letchimy saura t-il arrêter la contestation qui monte dans son Parti. D'autres voix risquent encore de se faire entendre, d'autant que Catherine Conconne est en embuscade et attend son heure.

A Serge Letchimy

Le moment qualifié de grave aujourd'hui est sûrement un moment d'élan salutaire de la jeunesse. Il n'y a pas de progrès génuflexé au bûcher des oppresseurs . Le progrès passe nécessairement par une certaine violence. Il faut comprendre que la république française est un non sens à la Martinique car elle accepte un racisme endémique institutionnalisé par les faits et les actes. Il n'a  de place dans république pour les martiniquais qu'en tant qu'êtres assujettis. 

Il faut que les politiques martiniquais pour la majorité incompétents dans la gouvernance de ce pays martinique  aient l'outrecuidance de la vérité et de dire qu'ils ont échoué. La politique c'est la dialectique de l'émancipation de l'homme et non de son avilissement. Faire avancer la cité vous les Politiques vous en êtes incapables. Votre seul but est la réélection car le système français fait qu'être en politique c'est s'assurer de bons revenus sans avoir le plus souvent participé au développement de l'homme en tant que tel et en édifiant une société où les équilibres humanistes sont respectés. 

Pratiquer le népotisme à l'endroit des bourgeois pour occuper des postes à la région martinique puis à la ctm mais également à la mairie de fort de France conduit à ce qui se passe actuellement. Il est possible de fonder une martinique qui conserve ses enfants compétents mais il faut de l'audace et un vrai engagement. 

Pour beaucoup de citoyens vous les politiques vous êtes des guignols que Paris manipule à souhait. Les politiques par définition sont des irresponsables et sont peu respectables. Enfin cesser de brandir le spectre de Césaire. Vous tous qui vous réclamez de lui vous n'êtes pas en capacité de comprendre la grande conscience qu'il était. 

C'est une insulte à l'histoire que de se cacher derrière Césaire pour ne pas agir et de se gargariser d'actions que l'on ne fera jamais. Il faut s'attendre à des bouleversements terribles bientôt à la CTM car on ne pourra plus faire du neuf avec de l'ancien.
 

Philippe Joseph

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

A la veille des élections municipales, tous les coups sont permis.

Le jeudi 24 juillet, les déclarations d’intérêts des Parlementaires ont été publiées.

Qui a fait un faux en écriture publique à la Région Martinique ?

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) a choisi un titre provocateur pour dire le racisme institutionnalisé en France, déjà prouvé par les contrôles au

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique.

La côte martiniquaise allant des villes de Trinité à Saint-Anne, est incontestablement la plus belle.

Pages

1 2 3 4 5 »