Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les salariés grévistes de chez Peugeot ont courageusement exprimé leur solidarité envers leur collègue Oswaldo Florimont frappé injustement d'un licenciement pour « faute grave », coupable de trop lever la tête. Après six semaines de mobilisation et le soutien actif d'associations qui refusent cette volonté de certains patrons de faire plier, d'humilier les salariés, les dirigeants de la concession Peugeot sont enfin venus à la table des négociations. Oswaldo Florimont quitte Peugeot, ce père de famille a payé chèrement sa volonté de garder la tête droite, même si son licenciement a été requalifié, avec aussi une manipulation de la Direction que dénonce Maître Raphaël Constant, son avocat. La grève continue, Peugeot Martinique dont la culture d’entreprise reste celle de la plantation d’un autre siècle, avec ses odieux « commandeurs », refuse d’étaler les retenues salariales des jours de grève. Dans une vidéo, Oswaldo Florimont adresse ses remerciements à celles et ceux qui l’ont soutenu en n’oubliant pas cette maxime martiniquaise : « Lè bab kanmarad-ou ka brilé, rouzé taw » !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Pour cette année 2014, sa majesté Vaval s’est mise dans la peau du moustique Aedes aegypti,  vecteur de la dengue et du chikungunya qui se répand depuis quelques semaines dans le

Un juge d'instruction a été saisi ce matin, mercredi 9 avril, pour diriger l'affaire du CEREGMIA, le laboratoire de recherches de l'Université Antilles Guyane.

Entre procédures judiciaires, blocages et grève générale, le climat social se détériore lentement mais surement en Martinique.

Pages

« 252 253 254 255 256 »

Articles récents

Vendredi 31 janvier 2014 se tenaient les derniers préparatifs pour l’entrée dans la nouvelle année lunaire du cheval de bois, le soir même à minuit.  A Tahiti, le passage au nouvel an chinois se fê

Pages

« < 251 252 253 254 255 »