Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les salariés grévistes de chez Peugeot ont courageusement exprimé leur solidarité envers leur collègue Oswaldo Florimont frappé injustement d'un licenciement pour « faute grave », coupable de trop lever la tête. Après six semaines de mobilisation et le soutien actif d'associations qui refusent cette volonté de certains patrons de faire plier, d'humilier les salariés, les dirigeants de la concession Peugeot sont enfin venus à la table des négociations. Oswaldo Florimont quitte Peugeot, ce père de famille a payé chèrement sa volonté de garder la tête droite, même si son licenciement a été requalifié, avec aussi une manipulation de la Direction que dénonce Maître Raphaël Constant, son avocat. La grève continue, Peugeot Martinique dont la culture d’entreprise reste celle de la plantation d’un autre siècle, avec ses odieux « commandeurs », refuse d’étaler les retenues salariales des jours de grève. Dans une vidéo, Oswaldo Florimont adresse ses remerciements à celles et ceux qui l’ont soutenu en n’oubliant pas cette maxime martiniquaise : « Lè bab kanmarad-ou ka brilé, rouzé taw » !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Au Surinam, le commissaire de police Humphrey Tjin a ordonné une enquête à la suite d’articles de médias,  affirmant que des homosexuels prostituées ont été agressés pa

Maïotte Dauphite s’en est allée à l’âge de 92 ans dans la discrétion, celle qu’elle a toute sa vie affectionnée.

Le gouvernement cubain a décidé de prendre des sanctions, sans préciser leur nature, contre la société Labiofam qui a produit  des eaux de toilettes portant le prénom d

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »