Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) a choisi un titre provocateur pour dire le racisme institutionnalisé en France, déjà prouvé par les contrôles aux facies autorisés, mais aussi et on le savait moins, à travers les salaires des Noirs. « A travail égal, ils touchent en moyenne 30 % en moins par rapport aux hommes blancs ». Une réalité révélée « en 2016 par France Stratégie, organisme sous l’égide de Matignon » indique le communiqué du CRAN. On savait qu'en Afrique du Sud les inégalités salariales entre Noirs et Blancs existent encore malgré la fin de l'apartheid, mais au pays dit des Droits de l'Homme, le passé colonial produit les mêmes effets. Au moment où le racisme décomplexé dégouline sur les plateaux télés de France, ce pays qui veut qu’on l’aime mais qui discrimine comme il respire, ne pourra pas longtemps se cacher sous le voile d’un supposé « séparatisme », qu’il alimente.

A partir du 14 septembre, les Noirs et les Arabes ne seront plus payés

            

            Le CRAN a le regret de révéler qu’à partir du 14 septembre prochain, les Noirs et les Arabes de France travailleront sans salaire. En effet, étant discriminés, à travail égal, ils touchent en moyenne 30 % en moins par rapport aux hommes blancs. Tout se passe donc comme si à partir de la mi-septembre, ils n’étaient plus payés du tout. En matière de salaire, le 14 septembre est donc le jour à partir duquel commence le bénéfice d’être blanc.

            Les écarts de salaire entre blancs et non-blancs ont été révélés en 2016 par France Stratégie, organisme sous l’égide de Matignon*. Malheureusement, ce rapport est resté sans suite. Mais cette année, le CRAN estime qu’il est temps que cette question soit mise sur la table. De même qu’il existe des lois sur les inégalités salariales entre hommes et femmes, qu’il faut d’ailleurs renforcer, il convient d’adopter des textes sur les inégalités salariales entre blancs et non-blancs.

            A cet égard, le CRAN ne se contente pas de dénoncer, le CRAN est aussi force de proposition. La Fédération des associations noires de France vient de proposer au gouvernement, et notamment à la Ministre de l’égalité et de la diversité, Mme Moreno, un projet qui contribuerait fortement à l’égalité. S’inspirant des dispositions existant en matière de lutte contre le sexisme, il s’agirait de mettre en place dans ce domaine le rapport de situation comparée dans toutes les entreprises de plus de 50 salariés. Cela permettrait de voir chaque année si les minorités ethniques sont traitées de manière équitable en matière de recrutement, de rémunération, de promotion et de formation. Si elles ne le sont pas, cela permettrait d’avoir une base objective pour le constater, et pour y remédier de manière équitable.

            Le CRAN rappelle à cette occasion que les discriminations sont non seulement immorales et illégales, mais elles constituent en outre un préjudice économique pour tous. En effet, quand elles discriminent, les entreprises écartent les candidats les plus talentueux au profit de candidats plus conformes au modèle dominant. C’est donc un mauvais calcul économique, puisque la discrimination appauvrit et le discriminé et le discriminant. Selon France Stratégie, si l’on adopte les mesures nécessaires pour lutter contre les inégalités salariales, sur 20 ans, « l'effet total sur le PIB est estimé à + 7 %, soit 150 milliards d'euros ». 

            Dans ces conditions, vingt ans après la directive européenne exhortant les pays membres à mettre en place des politiques en la matière, dans un contexte où les populations les plus touchées par l’épidémie et par la crise sont les plus précaires (parmi lesquels les Noirs et les Arabes sont sur-représentés), le CRAN estime qu’il est d’autant plus nécessaire de faire voter ce qui serait en France la première loi contre les inégalités salariales à caractère racial. 

 

Rapport à lire en cliquant sur le lien suivant :

*https://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/19-09-2016_fs_rapport_cout_economique_des_discriminations_final_web_0.pdf, p. 38

** https://www.strategie.gouv.fr/point-de-vue/cout-economique-discriminations

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les manifestations contre la Loi Travail El Khomri, qu’une majorité de Français rejettent, se multiplient depuis trois mois.

Les deux Députés de la France Insoumise, Jean-Hugues Ratenon et Eric Coquerel sont venus témoigner leur solidarité aux étudiants en grève de Tolbiac à Paris 1.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Le Secrétaire Général de la CGTG, Jean-Marie Nomertin, a été convoqué à la gendarmerie le samedi 17 octobre dernier.

Les salariés grévistes de chez Peugeot ont courageusement exprimé leur solidarité envers leur collègue Oswaldo Florimont frappé injustement d'un licenciement pour « fau

Olivier Montézume n'a pas déserté le cinéma à cause du confinement, il nous revient avec ses conseils.

Pages

1 2 3 4 5 »