Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Caraïbes

Le Canada a exprimé son inquiétude après les menaces de mort contre Mark Bassant, un journaliste d'investigation de Trinidad et Tobago, même si le commissaire de police par intérim du pays,  Stephen Williams,  a déclaré que les menaces contre le journaliste peuvent être le résultat de sa propre turpitude. Le gouvernement Canadien exprime son soutien à la presse libre à Trinidad et Tobago.

Le Haut-commissariat du Canada a déclaré que «le gouvernement du Canada est très inquiet de la situation dans les médias à Trinidad et Tobago, ajoutant « une société ouverte, démocratique, transparente et responsable est celle où tous les citoyens et les médias peuvent s'exprimer librement, peu importe leur position sur les questions publiques »

Journaliste d'investigation du  Caribbean Communication Network (CCN) TV6, Mark Bassant a été contraint de fuir le pays après avoir reçu un certain nombre de menaces de mort. Le responsable des informations  de la chaine de télévision, Dominic Kallipersad a expliqué mercredi soir aux téléspectateurs, que Bassant avait reçu des menaces alors qu’il travaillait sur des enquêtes sensibles et que les deux ministres de la sécurité nationale, Gary Griffith et Williams, avaient été mis au courant des menaces concernant le journaliste.

Le journal Trinidad Express, a indiqué que les menaces de mort contre Bassant,  proviennent  « des criminels de la pègre ». Dans le journal du 7 mai dernier,  Bassant a  confirmé : « j'ai reçu un appel d'une source très fiable de la pègre, indiquant que certains des éléments clé des criminels, veulent s’en prendre à ma vie  à cause de mes enquêtes ». 

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

L'écologiste, le Dr Dr Wayne Kublalsingh a entamé son 22e jour de grève de la faim à Trinidad et son état de santé commence à inquiéter dans le pays. Les c

Ce vendredi matin à 5h09, un tremblement de terre d’une magnitude 3,7 a secoué Trinidad.  L’unité sismique de l’Université des West Indies (UWI)  a déclaré que le tremblement de terre s’est produit

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »