Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Santé

Le jeudi 15 décembre à 18 heures 30, à l’Hôtel de l’Assemblée de la Collectivité Territoriale de Martinique (ancien Conseil Général), avenue des Caraïbes à Fort-de-France, se tiendra une conférence-débat ayant pour thème « Les Martiniquais et le don d’organes ». Organisée par L’Espace de Réflexion Ethique Régional de la Martinique (ERERM), cette rencontre permettra aux professionnels de santé d’aborder avec la population cette question des prélèvements d’organes qui n’est pas toujours bien comprise, « même s’ils sont tolérés ou sinon vraiment acceptés par tous.  Mais un constat s’impose, les régions qui atteignent les taux d’opposition au prélèvement les plus élevés sont la Martinique (44,4%) et la Guyane (58,8%). 

La société Martiniquaise face au don d’organes

Il est maintenant définitivement établi que la greffe d'organe sauve des vies humaines et constitue un atout thérapeutique majeur en matière de qualité de vie retrouvée.  La problématique de l’accès à la greffe rénale dans les départements d’Outre Mer est d’autant plus cruciale que la fréquence de l'insuffisance rénale dans la population martiniquaise est largement supérieure aux données nationales (prévalence et incidence supérieures de 50%).

Cependant la Martinique fait partie des régions françaises ayant le taux d’opposition au prélèvement d’organes les plus élevés. Plusieurs facteurs concourent à cela,  méconnaissance du don d’organes, perception influencée par la culture, interprétation d'ordre religieux voire vision erronée de la loi française…

L’ERERM (Espace de Réflexion Ethique Régional de Martinique),  encadré par un arrêté ministériel du 4 janvier 2012, a vocation à susciter et à coordonner les initiatives en matière d’éthique dans les domaines des sciences de la vie et de la santé.

Cette rencontre du 15 décembre à  permettra de promouvoir la réflexion éthique face à la question complexe du don d’organes, mais aussi d’aborder le cadre juridique, de faire un état des lieux, mais aussi de discuter du rapport au corps des Martiniquais. 

Des spécialistes de la question présenteront les différents aspects du sujet et répondront aux questions de l’assistance.  Avec cet événement, l’ERERM souhaite fournir les éléments de compréhension et de réflexion pour permettre aux Martiniquais d’appréhender la question du don d’organes. 

 

Le Programme

18h30 à 19h : Accueil des participants

19h à 19h15 : Cadre juridique du don d'organes à des fins de transplantation

Me J. RENIA – Avocat à la Cour – Ancien Bâtonnier de L’Ordre des Avocats de Fort-de-France- Vice-Présidente du Conseil d’Orientation de l’ERERM

19h15 à 19h30 : Echanges

 

19h30 à 19h45 : Etat des lieux du don d'organes en Martinique

Dr A. CHAPLAIN – Médecin Coordonnateur des Prélèvements d'Organes et de Tissus, CHU Martinique

19h45 à 20h00 : Echanges

 

20h00 à 20h15 : Le rapport au corps et sa représentation socio-culturelle en Martinique

Dr D. LAPORT – Docteure en Sociologie

20h15 à 21h : Echanges

21h : Fin de la rencontre

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Alors que l’épidémie d’Ebola se propage en Afrique de l’ouest, l’inquiétude commence à gagner le reste du monde.

Le gouvernement de la Grenade a annoncé qu'il envisage de suspendre les visas de voyage aux ressortissants des pays de l'Afrique de l'Ouest du Libéria, de la Sierra Leone et la Guinée pour éviter t

Les médecins hospitaliers, comme les syndicats des personnels soignants, n'arrêtent plus de tirer la sonnette d'alarme, mais le gouvernement laisse mourrir l'hôpital en Martinique.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

L’affaire se murmure dans les couloirs de la CTM, mais personne n’ose affronter le vent mauvais qui souffle depuis de longs mois dans la collectivité.

Cette obsession du drapeau français sous lequel nous cherchons désespérément une place, ne produit pas toujours le meilleur.

L’assemblée Générale du MIM (Mouvement Indépendantiste Martiniquais) est une fois de plus reportée.  Présidé par Alfred Marie-Jeanne qui élimine sans crier gare toutes

La Confédération générale du Travail de Martinique (CGTM)  a déposé un préavis de grève de 24 heures reconductible qui débutera le 5 février 2019.

La lettre du Président de la République adressée aux Français est rendue publique.

Pages

1 2 3 4 5 »