Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Dans le cadre des crédits immobiliers et des crédits à la consommation, la banque demande à l'emprunteur de souscrire une assurance "emprunteur" permettant de couvrir les risques de décès ou d'invalidité. A la fin de chaque année, si le risque couvert par l'assurance ne s'est pas réalisé, la loi impose à la banque de reverser à l'emprunteur une somme d'argent appelée "participation aux bénéfices".

Les sommes en jeu sont considérables; elles représentent 40% de la prime dans le cas d’un prêt immobilier et 70% dans le cas d’un crédit à la consommation. Or, les banques reçoivent des assureurs cette participation aux bénéfices mais ne la reversent pas aux emprunteurs comme la loi les y oblige pourtant.

Banques françaises : Assurance emprunteur - ActionCivile

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Alors que la Tour Lumina est plongée dans l'obscurité,  faute d'occupants,  les projecteurs de la justice se tournent vers elle.

Depuis que l’affaire du CEREGMIA a éclaté, à la suite de la plainte de la Présidente de l’Université, qui contrairement à ses prédécesseurs n’a pas gardé le silence, il est de bon ton d’en faire un

Les élus du Conseil Régional et du Conseil Général de Martinique se sont prononcés pour une Université des Antilles avec une autonomie des pôles Guadeloupe et Martinique.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Les déclarations des élus et responsables politiques qui ont suivi la destruction des statues de Victor Schloelcher à Fort-de-France et à Schoelcher ce 22 Mai 2020, ont

Si les indignés de la destruction des statues de Victor Schloelcher se comptent à la pelle, on les a peu ou pas du tout entendus pour critiquer l’affiche indigne publié

Pages

1 2 3 4 5 »