Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Un point d'eau sera t-il bientôt baptisé « Stanislas » ? La question peut se poser après l'épisode de la résolution du problème de distribution d'eau potable qui touche la Martinique. Au centre de l'affaire qui occupentles médias, les organismes responsables de la distribution d'eau dans le pays et un béké, Gérard Bailly, chez qui passent des tuyaux jamais reliés, depuis une dizaine d'années. Le propriétaire veut faire payer le passage sur ses terre. Il n'y a pas eu de coupure d’encre, qui a coulé de Gauche à Droite en passant par les indépendantistes et un écologiste invité préféré de la télévision publique, pour mouiller chacun un adversaire politique. Le Préfet,  Stanislas Cazelles appelé au secours, a réuni tout le monde et sous les eaux troubles de la discorde, l'eau potable jaillira. Déjà, Gérard Bailly  qui  pourtant refusait, il a deux jours, de réceptionner un courrier du président de la Collectivité Territoriale de Martinique porté par huissier, a pris la plume pour écrire à ce même président, Alfred Marie-Jeanne. Il tient à préciser son « accord de principe pour la pose d'une canalisation provisoire supplémentaire, afin que la distribution d'eau soit partiellement rétablie le plus rapidement possible en cette période de crise sanitaire Covid-19 et de sécheresse.»

 

La lettre d'Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil Exécutif de la CTM

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La vidéo fait déjà le buzz sur les réseaux sociaux.

Qu’elle est insupportable cette indignation sélective de celles et ceux qui en France ou en Martinique, qualifient Fidel Castro de dictateur, et se taisent sur les crim

Si les citoyens Noirs et Arabes de France avaient encore un doute sur le racisme qui gangrène la France, et dont ils sont de plus en plus victimes, l'affaire de l'agression et du viol du jeune habi

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

En Martinique comme partout ailleurs sur le territoire français, l’annonce surprise du Président de la République mettant fin au confinement le 11 mai 2020,  n’a pas pr

Le Président de la République s'est enfin penché sur la Culture, l'un des secteurs des plus impacté par la pandémie.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a répondu favorablement à la demande du Président de la Collectivité de Saint-Barthélemy, Bruno Magras et de la Préfète

Catherine Conconne s'est abstenue, Maurice Antiste inscrit dans le même Groupe ( Socialistes et Républicains), a voté contre.

La ministre des outre-mer annonce aux étudiants qui envisagent de rentrer au pays pour les vacances, qu'ils seront soumis à une quatorzaine stricte en raison de la pand

Pages

« < 3 4 5 6 7 »