Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Un point d'eau sera t-il bientôt baptisé « Stanislas » ? La question peut se poser après l'épisode de la résolution du problème de distribution d'eau potable qui touche la Martinique. Au centre de l'affaire qui occupentles médias, les organismes responsables de la distribution d'eau dans le pays et un béké, Gérard Bailly, chez qui passent des tuyaux jamais reliés, depuis une dizaine d'années. Le propriétaire veut faire payer le passage sur ses terre. Il n'y a pas eu de coupure d’encre, qui a coulé de Gauche à Droite en passant par les indépendantistes et un écologiste invité préféré de la télévision publique, pour mouiller chacun un adversaire politique. Le Préfet,  Stanislas Cazelles appelé au secours, a réuni tout le monde et sous les eaux troubles de la discorde, l'eau potable jaillira. Déjà, Gérard Bailly  qui  pourtant refusait, il a deux jours, de réceptionner un courrier du président de la Collectivité Territoriale de Martinique porté par huissier, a pris la plume pour écrire à ce même président, Alfred Marie-Jeanne. Il tient à préciser son « accord de principe pour la pose d'une canalisation provisoire supplémentaire, afin que la distribution d'eau soit partiellement rétablie le plus rapidement possible en cette période de crise sanitaire Covid-19 et de sécheresse.»

 

La lettre d'Alfred Marie-Jeanne, Président du Conseil Exécutif de la CTM

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le Carnaval est ouvert en Martinique, il durera jusqu'à mercredi. Mais un autre carnaval politique, bililik, est déjà ouvert et pour de longs mois.

Un rapport de l'Organe international de contrôle des stupéfiants (International Narcotics Control Board (INCB), indique que la Jamaïque reste le plus grand producteur e

Le « Comité Citoyen Marine Déwô » qui s’est constitué dès l’annonce de la venue de Marine Le Pen en Martinique pour son « opération

Pages

« 2 3 4 5 6 »

Articles récents

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique.

La côte martiniquaise allant des villes de Trinité à Saint-Anne, est incontestablement la plus belle.

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Pages

« < 2 3 4 5 6 »