Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

En visite officielle en Inde, le président du Guyana, Donald Ramotar, s'est engagé à soutenir la demande du gouvernement indien, d'obtenir un siège permanent au Conseil de sécurité des Nations Unies. Il a déclaré, jeudi,  que l'Inde peut soutenir d'autres pays en développement et a demandé à New Delhi de jouer un rôle actif dans la lutte contre les défis mondiaux, comme le changement climatique.

Le Président du Guyana est l’invité d’honneur du 13e Pravasi Bharatiya Divas, un événement destiné à renforcer les liens entre l’Inde et sa diaspora vivant dans les pays du Golfe, dans les pays francophones (y compris la Guyane française, la Guadeloupe, St Martin, la Martinique, et d'autres territoires des Caraïbes). Tous les pays où les descendants des travailleurs engagés indiens vivent sont concernés. De nombreux originaires du Guyana venant de New York, de Toronto assistent à la conférence.

Depuis quelques années, et sous l’influence du Parti du Peuple Indien (BJP - Bharatiya Janata Party), le gouvernement indien a créé une commission chargée de rencontrer les responsables politiques et les organisations indiennes des pays d’Amérique, pour discuter de la façon de renforcer les relations entre l'Inde et sa diaspora. Le Pravasi Bharatiya Divas est ainsi né pour aborder les questions qui touchent les Indiens de la diaspora. Cette conférence s'est tenue pour la première en Janvier 2003 et est devenue un événement annuel du 7 au 9 Janvier qui contribue à forger les liens.

Le Président Ramotar rencontrera le Premier ministre Narendra Modi, le ministre des Affaires extérieures Sushma Swaraj et d'autres dirigeants du gouvernement et de l'opposition. Dans un communiqué de presse, le ministère des Affaires extérieures a indiqué que l'Inde et le Guyana ont des liens historiques, culturels et traditionnels, et que la présence de M. Ramotar est destinée à renforcer les relations entre les deux démocraties. « Sa visite contribuera à renforcer et à approfondir les relations bilatérales étroites entre l'Inde et le Guyana. »

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Quel esprit mauvais hante le Campus Caraïbéen des Arts pour qu’en séance plénière du Conseil Régional,  les mots qui ne sont pas dits,  provoquent des transes dans l’hémicycle ?

Depuis quelques semaines les insultes pleuvent sur Daniel Marie-Sainte, porte parole du Groupe de élus Patriotes Martiniquais et Sympathisants au Conseil Régional de Ma

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »