Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Le président du Guyana, David Granger, accuse le Venezuela de déployer des troupes dans la région frontalière contestée et qualifie cet acte  de « dangereuse » escalade dans le différend qui oppose les deux pays d’Amérique du Sud depuis de longues années. Le Guyana soutient que les frontières terrestres ont été définies dans une décision de la Cour d'arbitrage de 1899, une décision que le Venezuela n'a jamais reconnue.

Le Président David Granger a déclaré mardi qu’il a reçu des rapports confirmant « les déploiements militaires extraordinaires » le long de ce que le Guyana considère comme sa frontière occidentale. Il a ajouté que les responsables de la défense ont été réunis pour discuter de la réponse à apporter.

Le Guyana a demandé à l'ONU d’arbitrer le différend frontalier et David Granger envisage de soulever la question lors de la prochaine Assemblée générale de l'organisation, le 29 septembre.

Le Venezuela réclame depuis longtemps le territoire riche en ressources connue sous le nom Essequibo, qui englobe environ les deux tiers du Guyana, ancienne colonie britannique. Le Venezuela a accentué la pression depuis que la compagnie nord américaine Exxon-Mobil a découvert du pétrole dans les eaux contestées et obtenu une concession du Guyana.

« Nous pensons que le Venezuela emprunte une voie dangereuse plutôt que de chercher une solution pacifique à ce différend », a déclaré le Président Granger.

Les tensions avaient été éclipsées ces derniers temps par une crise à la frontière ouest du Venezuela, qui a vu des milliers de Colombiens fuir le pays où ils sont accusés de contrebande par le gouvernement.

Le Président vénézuélien Nicolas Maduro et le Président colombien Juan Manuel Santos ont convenu lundi à Quito, de restaurer les contacts diplomatiques pour résoudre leurs différends.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Catherine Conconne, Première vice-présidente PPM du Conseil Régional de Martinique, adjointe au maire de Fort-de-France, en charge de la sécurité de la capitale,  vient d’être co

Trois ressortissants des Caraïbes, dont une femme, la jamaïcaine Patricia R.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Pages

1 2 3 4 5 »