Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La Cour fédérale américaine confirme la responsabilité de Royal Caribbean Cruises dans le cadre de la mort d'un passager. Le personnel médical qui l’a traité après une chute le 23 Juillet 2011, aurait été incompétent. Pasquale Vaglio était passager à bord du navire de croisière « Explorer of the Seas » quand il est tombé lors de l'embarquement d'un chariot dans un port d'escale aux Bermudes et a subi un violent coup à la tête.

Selon la décision rendue lundi par la 11e Cour d'appel américaine à Miami, quand Pasquale Vaglio a été transporté à l'infirmerie du navire, il a été vu par une infirmière qui ne lui a administré aucun traitement et n’a préconisé aucun examen permettant un diagnostique. L'infirmière a indiqué qu'il allait bien et qu’il pouvait retourner à sa cabine.

Lorsque son état se détériorait, il a été ausculté quatre heures plus tard par un médecin à bord, qui a ordonné son transfert dans un hôpital local, où il est arrivé encore 2 heures et demie plus tard.

Bien qu'il ait été transféré dans un hôpital à Mineola, New York, le lendemain de sa chute, Pasquale Vaglio est resté en soins intensifs jusqu'à sa mort une semaine plus tard.

Sa fille, Patricia Franza, a intenté un procès en Janvier 2013 à la Royal Caribbean pour négligence ayant entraîné la mort de son père.

La Cour de district américaine à Miami a rejeté l’affaire en mai 2013, citant une règle de 1988 découlant de la décision de la 5ème US Circuit Court of Appeals à la Nouvelle Orléans en Barbetta c. S / S Bermudes étoile.

Un panel de trois juges de la cour d'appel a rétabli les accusations portées contre le croisiériste dans une décision unanime, précisant que :

« Beaucoup de choses ont changé en un quart de siècle depuis Barbetta. Comme nous le voyons, l'évolution des normes juridiques, la montée d'une industrie de la croisière complexe, et la progression de la technologie médicale, ont effacé l’utilité que la règle Barbetta pouvait avoir dans le passé. »

La cour a déclaré « Nous refusons donc d'adopter la règle Barbetta, et considérons que la plainte dans cette affaire, établit de manière plausible une responsabilité de Royal Caribbean. »

En 2013, les parents d'un enfant qui a dû subir une opération du cerveau d'urgence en raison d'une blessure qu'il a subi en jouant à un jeu de balle au cours d'une croisière Royal Caribbean, a intenté un procès contre la compagnie de croisière, l'accusant de négligence. L'affaire a été jugée en Février 2014 pour un montant non divulgué, selon les dossiers de la cour.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Les allégations selon lesquelles la Présidente argentine, Cristina Kirchner, aurait tenté de dissimuler les preuves d'une implication de l'Iran dans l'attentat de 1994

Dino Bouterse, fils du président du Surinam a été condamné mardi, par un tribunal américain à 16 ans de prison.

Nicolas Dupont-Aignant,  président du mouvement Debout la République, a proposé ce jeudi sur les ondes de «Sud Radio», de « rouvrir Cayenne » pour éloigner les Franç

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »