Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Yves Jégo, président par intérim de l’UDI, n'a pas apprécié les longues minutes offertes par France 2 à Nicolas Sarkozy pour son retour au devant de la scène politique. La presse atteinte de Sarkomania n'avait des yeux et des oreilles que pour celui qui a été battu aux dernières élections présidentielles, et la télévision public en a fait son invité vedette pendant plus de 40 minutes, au 20 heures du dimanche 21 septembre. L'ancien ministre de l'Outre-mer a saisi le Conseil Supérieur de l'Adiovisuel pour demander «un traitement équivalent de la part de la rédaction de France 2 dans les prochains journaux de 20h.»  Le CSA lui a répondu aujourd'hui.

     

Le document ici :

Fichiers joints: 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Ségolène Royale, la ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie, n’a pas eu comme l’a fait Christiane Taubira, à choisir de s’affi

Dire que le climat politique actuel en Martinique est détestable, c'est un euphémisme.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Le Secrétaire Général de la CGTG, Jean-Marie Nomertin, a été convoqué à la gendarmerie le samedi 17 octobre dernier.

Les salariés grévistes de chez Peugeot ont courageusement exprimé leur solidarité envers leur collègue Oswaldo Florimont frappé injustement d'un licenciement pour « fau

Olivier Montézume n'a pas déserté le cinéma à cause du confinement, il nous revient avec ses conseils.

Pages

1 2 3 4 5 »