Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

La surprise a été grande de découvrir dans le vide sanitaire de l’Université de Martinique, sous la bibliothèque qui accueille étudiants et enseignants, des centaines de cartons contenant les archives de la Région. Une bombe a retardement menaçant la vie des occupants en cas d’incendie, mais aussi un marché obscure passé sans mise en concurrence entre la Région et l’Université des Antilles-Guyane (UAG), qui a provoqué l’ouverture d’une information judiciaire. La délibération datant de 2011, permettant de poser cette bombe, est publiée aujourd’hui sur la page Facebook d’un élu et porte parole de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), Daniel Marie-Sainte. Les cadavres commencent à être déterrés sous l’immeuble qui a abrité l’ancien Conseil Régional.
Sous l'Université une bombe à retardement signée par Serge Letchimy | Free Pawol

Daniel Marie Sainte précise :

« Au sujet de l'affaire des archives régionales stockées dans un "vide sanitaire" de l'Université des Antilles par le directeur de CEREGMIA :

Question : Serge LETCHIMY nous avait dit qu'il s'agissait de faire numériser sous forme électronique les archives régionales par ses "amis" du CEREGMIA, cette prestation a-t-elle été réalisée ?

Rien n'est moins sûr !!!

Nous avons, récemment, appris que le montant de 110.000€ prévus dans la convention passée, sans mise en concurrence, en 2011 entre Serge LETCHIMY (PCR) et l'UAG-CEREGMIA ( ?) devait être versé en deux temps :

 - 50% à la signature de la convention ; (donc déjà payés)

 - 50% au terme de la prestation (?)

Aujourd'hui, je ne sais pas si le contrat a été soldé !....

Comme d'habitude, je ne peux rendre public que ce que je sais.»

 

La délibération du Conseil Régional présidé de 2010 à 2015 par Serge Letchimy qui est aussi Député de Martinique

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Marcel Bourgade, militant du Modemas et Yves Cordémy, retraité de la Mairie de Fort-de-France et proche du PPM, avaient introduit de nombreux griefs devant le Conseil d

Un an après que le conseil de discipline se soit réuni à Toulouse, pour statuer sur le cas des trois enseignants au coeur du scandale du CEREGMIA, aucune décision n’est intervenue.

En consultant le portail de l'Etat en Guadeloupe, on découvre que le Président de la République recevra des étudiants, ce que ceux de Martinique réclament.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

La Poste distribue des masques p

Pages

1 2 3 4 5 »