Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

A l'occasion d'une réunion jeudi (12 janvier 2018) avec des parlementaires sur le thème de l'immigration, le Président des Etats- Unis, Donald Trump, a tenu des propos insultants et racistes sur plusieurs pays. Dans son viseur, Haïti, le Salvador et les pays africains. Les parlementaires proposaient d’accorder davantage de visas à des pays africains et à d’autres nations jouissant du statut provisoire de protection comme Haïti, quand Donald Trump a réagi : « Pourquoi voulons-nous tous ces gens qui viennent de ces pays de merde ? » Ces propos ont soulevé un tollé dans le monde. Dans la Caraïbe les réactions ne se sont pas faites attendre. 

La Communauté des Caraïbes (CARICOM) s’est déclarée « profondément troublée par les informations faisant état des propos désobligeants et répugnants tenus par le Président des États-Unis à l'égard de notre État Membre, d'Haïti et d'autres pays en développement. La CARICOM condamne dans les termes les plus forts les propos qui auraient été exprimées.»

Autre motif de préoccupation pour la CARICOM « ce dénigrement d'Haïti et de ses citoyens dans ce qui semble être une tentative concertée de perpétuer un récit négatif du pays. Nous sommes particulièrement attristés qu'un tel récit ait émergé au moment de l'anniversaire du tremblement de terre dévastateur de 2010 qui a pris tant de vies de citoyens dans ce pays.

La Communauté des Caraïbes exprime son plein appui à la déclaration digne du Gouvernement de la République d'Haïti en réaction à ces propos hautement offensifs. Il convient de rappeler qu'Haïti est la deuxième démocratie dans l'hémisphère occidental après les États-Unis et que les Haïtiens continuent de contribuer de manière significative dans de nombreux domaines au sein de communauté mondiale et en particulier aux États-Unis d'Amérique.

La CARICOM considère donc cette insulte faite aux pays désignés et à leurs citoyens comme totalement inacceptable.»

 

Des sportifs originaires de la Caraïbe parmi lesquels Usan Bolt n'ont pas tardé à réagir sur Twitter

P.K. Subban, Jozy Altidore et Usain Bolt ont riposté à leur façon aux récentes déclarations du président américain. Samedi c’est sur la page Twitter de Jozy Altidore, porte-drapeau du Toronto FC qu’ils ont publié ce message :  « Trois gars qui viennent d’un trou à merde vivant leur rêve. »

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le président du Vénézuéla, Nicolas Maduro, a reçu mercredi son homologue uruguayen José « Pepe » Mujica dans le palais de Miraflores, où ils ont tenu une réunion pour finaliser « un nouveau partena

La secrétaire d'Etat adjointe pour l'Amérique latine, Roberta Jacobson,  se rendra dans la capitale cubaine où débuteront à partir du 21 janvier, des entretiens en vue de la normalisation des relat

Le gouvernement vénézuélien a rappelé son ambassadeur en Espagne, pour protester contre le soutien exprimé par le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy,  au l

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Selon les chiffres de l'Agence Régionale de Santé de Guyane, qui annonçait mardi 2.593 cas confirmés de Covid-19, 8 décès et 15 patients en réanimation, la situation sanitaire continue à se dégrade

Par un courrier daté de mardi 2 juin, le Préfet Philippe Gustin et le Recteur Mostafa Fourar ont envoyé aux maires de Guadeloupe une mise en demeure de rouvrir les éco

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Pages

1 2 3 4 5 »