Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Question n° 28938 : déposée au JO : 28/04/20

outre-mer
 
Le sort des étudiants, notamment ceux de l'outre-mer basés à l'étranger.
 
M. Jean-Philippe Nilor interpelle M. le ministre de l'Europe et des affaires étrangères sur le sort des étudiants, notamment ceux de l'outre-mer basés à l'étranger. À l'occasion de son allocution du 13 avril 2020, le Président de la République a annoncé que « Les étudiants les plus précaires, vivant parfois loin de leur famille, en particulier lorsque celles-ci viennent d'outre-mer, seront aussi aidés ». Cette annonce ne peut qu'être accueillie favorablement ! 
 
Dans son discours, le Président de la République affirme ne pas vouloir creuser les inégalités entre élèves. Ce même principe doit s'appliquer pour les étudiants ultramarins, qu'ils soient basés en France ou à l'étranger. La plateforme www.outremerssolidaire.gouv.fr permettra de recenser les besoins des étudiants à travers un questionnaire et de mieux accompagner leur retour. Les contours de ce dispositif ont été annoncés le lundi 20 avril 2020 par la ministre des outre-mer. 
 
Néanmoins, il ne s'adresse pas aux jeunes basés hors de France. En effet, il n'est pas fait mention des étudiants ultramarins vivant à l'étranger. Or la plateforme pourrait aussi permettre de les identifier et d'envisager des mesures spécifiques les concernant. Il pense notamment à ceux qui sont au Canada dans la mesure où les collectivités d'outre-mer, de Martinique et de Guadeloupe notamment, ont des conventions avec des universités du Québec. 
 
Il y aurait près d'une trentaine de martiniquais concernés éprouvant des difficultés à rentrer en Martinique. L'attente devient insoutenable pour ces jeunes et leur famille qui espèrent un rapatriement rapide. Il l'alerte sur l'urgence de certains cas et lui demande quelles dispositions le Gouvernement entend prendre pour débloquer la situation de ces étudiants.
 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Personne ne donnnera aux femmes l'égalité. Elles ont tout obtenu par la lutte et elle doivent continuer à se battre.

En Martinique les syndicats d’étudiants, ceux des personnels, le chef de pôle Jean-Emile Symphor et les enseignants chercheurs ont tous joués l’apaisement, à la veille

Dans le cadre de sa saison culturelle 2015, le Domaine de Fonds Saint-Jacques (Sainte-Marie, Martinique) accueillait le colloque international interdisciplinai

Pages

« 3 4 5 6 7 »

Articles récents

Le Président de la République s'est enfin penché sur la Culture, l'un des secteurs des plus impacté par la pandémie.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a répondu favorablement à la demande du Président de la Collectivité de Saint-Barthélemy, Bruno Magras et de la Préfète

Catherine Conconne s'est abstenue, Maurice Antiste inscrit dans le même Groupe ( Socialistes et Républicains), a voté contre.

La ministre des outre-mer annonce aux étudiants qui envisagent de rentrer au pays pour les vacances, qu'ils seront soumis à une quatorzaine stricte en raison de la pand

Plus personne n'ignorait que le torchon brûlait entre Catherine Conconne que le Parti Progressiste Martiniquais a fait Sénatrice, et Serge Letchimy, Député et réel chef  du Parti.

Pages

« < 3 4 5 6 7 »