Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Une folle rumeur a circulé, affirmant que le corps de l'institutrice du Couvent de Cluny, Francette Pierre-Emile a été retrouvé. Il n'en est rien. Mais au cours d'une conférence de presse tenue à 17 heures, le Procureur de la République, Eric Corbaux, a communiqué des éléments très inquiétants. Le suspect placé en garde à vue depuis 48 heures, Philippe Ponsar, sera déféré au parquet ce soir. Les élements scientifiques recueillis ont permis de trouver son ADN dans la voiture où les enquêteurs ont aussi retrouvé des traces de sang de Francette Pierre-Emile, à l'intérieur du véhicule et dans le coffre. 

Le suspect qui continue à nier son implication dans l'enlèvement de l'institutrice a été le compagnon d'une des filles de celle-ci. Depuis 7 ans, la jeune fille a rompu ses relations avec lui. Qu'est ce qui a pu motiver le geste de Philippe Ponsar ? Pour l'instant seul les élements découverts par les enquêteurs ne laissent plus aucun doute sur sa participation, puisque chez lui, sur des chaussures lui appartenant, il a aussi été retrouvé des traces de sang de Francette Pierre-Elie.

Ce soir le parquet devrait demander son placement en détention, compte tenu des charges qui pèsent déjà contre lui. Une mise en examen pour meurtre est déjà envisagée. Si la voiture de la victime avait soigneusement été nettoyée avant d'être garée dans le parking du patio de Cluny, à Schloelcher, où elle a été retrouvée, les examens scientifiques ont parlé. Philippe Ponsar qui au regard de la loi, est présumé innocent, n'aura plus le choix, il devra dire où se trouve la mère de famille de 58 ans qui était recherchée désespérément par ses proches, depuis le 2 décembre.

Francette Pierre-Emile a quitté le Couvent à midi le 2 décembre, elle n'est pas rentrée chez elle pour déjeuner comme à son habitude et n'est pas revenue dans son établissement scolaire l'après-midi. Ses enfants, ses amis et ses collègues ont entrepris des recherches sans succès. Cette disparition a suscité une forte émotion dans toute la population de Martinique, qui chaque jour attendait les informations, ne voulant pas croire au pire, qui hélas semble se dessiner.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Après l’évasion ce mercredi (ou mardi soir ?) de l'informaticien d'Al-Qaïda, assigné depuis 2014 à l’Auberge de la Montagne Pelée en Martinique, la population attendait

Ce n’est pas souvent que la presse de la Caraïbe anglophone s’intéresse à la Martinique.

Depuis plus d'un mois la police recherche les auteurs d'un vol bien étrange, opéré dans le nouveau cabinet de Maître Alex Ursulet, où il n'a pas eu de temps de s'instal

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

La Poste distribue des masques p

L’affaire des violences policières infligées au jeune militant anti-Chlordécone, Kéziah Nuissier, le 16 janvier 2020 devant le commissariat de Fort-de-France, entrera d

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Le Secrétaire Général de la CGTG, Jean-Marie Nomertin, a été convoqué à la gendarmerie le samedi 17 octobre dernier.

Pages

1 2 3 4 5 »