Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Geneviève Fioraso, la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, ne devrait pas tarder à quitter le gouvernement. Des raisons de santé sont évoquées pour justifier cette sortie, après que la secrétaire d'Etat ait été fragilisée par des articles de presse sur ses « diplômes fantômes », révélés par Mediapart. Son départ peut être annonciateur de nouveaux soubresauts à l’Université des Antilles. 

Le départ du gouvernement de la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, Geneviève Fioraso, ne devrait pas tarder. Des raisons de santé sont évoquées pour justifier ce départ, après que la ministre ait été fragilisée par articles de presse sur ses « diplômes fantômes », révélés par Mediapart.

Geneviève Fioraso a semblé résister aux pressions pour se débarrasser de Corinne Mencé-Caster à la tête de l’Université des Antilles et a même exprimé son soutien à la présidente, lorsqu’elle a pris la décision de suspendre de leurs fonctions, le directeur du CEREGMIA, Fred Célimène, et son adjoint, Kevin Logossah.

Dans un mail, (14 mai 2014) la secrétaire d'Etat à l'Enseignement supérieur et à la Recherche, écrivait :

« Je tiens à vous féliciter d’avoir procédé à la suspension du Professeur Célimène et de son adjoint du laboratoire Cerégmia. Sachez que le Ministère, comme vous l’a confirmé depuis plusieurs jours mon directeur de cabinet, est à vos côtés dans cette affaire déplorable. »

Mais lors des débats à l’Assemblée Nationale, sur la loi de ratification de l’Université des Antilles (19 février),  Geneviève Fioraso, peut-être affaiblie par les articles de presse sur ses diplômes, n’a pas su résister aux amendements de la discorde des présidents de Région de Guadeloupe et de Martinique, les parlementaires Victorin Lurel et Serge Letchimy.  Elle a présenté leurs amendements au nom du gouvernement et s’est exposée à un vent de critiques venant des Députés  et dépités de tous bords.

Des noms circulent pour la remplacer, dont celui de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Education nationale, actuelle ministre de tutelle de Geneviève Fioraso, 

Parions que le gouvernement ne manquera pas de regarder à la loupe les diplômes de celle ou celui qui remplacera Geneviève Fioraso.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Yves Jégo, président par intérim de l’UDI, n'a pas apprécié les longues minutes offertes par France 2 à Nicolas Sarkozy pour son retour au devant de la scène politique.

Les prêts toxiques vendus aux villes, départements et régions par la banque Dexia ont fait couler beaucoup d’encre en France.

La CTM, la Collectivité Territoriale de Martinique fait sortir tous les crabes de leur trou.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

1 2 3 4 5 »