Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Social

Les usagers du Sud de la Martinique n'en pouvaient plus et les grévistes de la SME (Société Martiniquaise des Eaux) refusaient l'assèchement de leur porte-monaie. Après 17 jours de grève, le dialogue a repris et les négociations entre la direction et l'intersyndicale ont abouti à un accord. Le Président de la Région qui avait rencontré séparément les deux parties, lundi, " se félicite de la reprise du dialogue qui a permis, grâce aux efforts de tous et de l'esprit de responsabilité de chacun, de trouver une issue favorable à ce conflit. Respectueux des droits des travailleurs et des logiques d'entreprises, Serge Letchimy réaffirme que c'est dans le dialogue et le respect, que la Martinique trouvera les voies et moyens de son développement."

 

 

La présence du directeur de la Direction du Travail a sans aucun doute permis une avancée significative dans les négociations. Les personnels en grève et leurs organisations syndicales FO et CDMT n'ont pas cédé, malgré la campagne de communication dénigrante de la direction, affichée sur le site de l'entreprise et l'énervement qu'on peut comprendre, des usagers privés d'eau.

Des points de revendication ont été obtenus après ces 17 jours de grève : une meilleure couverture santé,  la mise à disposition d'un réfectoire conforme, une indemnité pour l'exécution de travaux à risques. Concernant l'augmentation de salaire, pour laquelle les syndicats qui avaient découvert les confortables salaires des "expatriés", réclamaient au départ 6% de plus, puis au fil des négociations n'exigeaint que 2,3% au 1er janvier 2015,  le dialogue a permis de conclure un accord pour cette dernière proposition. Neuf des onze points de revendications de l'intersyndicale ont été satisfaits, mais concernant le paiement des jours de grève, le résultat n'a pas été dévoilé.

Reste maintenant aux "locaux et "expatriés à pouvoir entrer ensemble sous la douche froide des écarts de salaire. Tant qu'il y a de l'eau, tout se lave.

 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Ce mardi 6 mai, le secrétaire général de la CSTM, Bertrand Cambusy comparaîtra au Tribunal de Fort-de-France,  à 9 heures,  devant le juge de l'exécution.

La CSTM fait savoir que vendredi soir, des véhicules de plusieurs membres du bureau syndical ont été dégradés dans l'enceinte de la Maison des Syndicats, à Fort-de-France.

Il ne fait aucun doute que la grève déclenchée à la CTM n’a qu’un but, celui de tenter de déstabiliser l’équipe en place, que la population martiniquaise a choisi par s

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Pages

1 2 3 4 5 »