Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le commissariat de Fort-de-France où le jeune Kéziah Nuissier a été frappé violemment par plusieurs gendarmes,le 16 juillet dernier. Elles appellent la population à se rassembler ce soir Mercredi 22 juillet à  partir de 18 heures à la Maison des Syndicats, autour du tambour, symbole de résistance dans toutes les luttes des Martiniquais, depuis les jours sombres de l'esclavage.

CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM

 

Les organisations syndicales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM réunies ce jour dénoncent fermement les brutalités des forces dites de l'ordre survenues jeudi 16 et vendredi 17 juillet 2020 devant le commissariat de Fort- de-France.

Depuis plusieurs mois des mobilisations de jeunes Martiniquais.e.s mettent en cause des problèmes qui nous frappent : chlordécone, monopoles économiques, racisme, question IDENTITAIRE...

MATINIK Tchou Pou TÈT !

Au moment où une crise sociale sans précédent est annoncée, l’État a mieux à faire que de prendre le chemin de la provocation et de la répression. Ces problèmes sont d’ailleurs dénoncées depuis des années par les organisations syndicales qui luttent au quotidien pour que les martiniquais.e.s puissent travailler et vivre en toute sécurité sur leur territoire.

Nous mettons en garde l'Etat sur les graves dangers d'explosion sociale que sa politique provoque.

Par ailleurs, nous n'acceptons pas que le tambour, symbole de notre culture, de notre résistance au travers des siècles, soit piétiné par la police et la gendarmerie.

Le Préfet CAZELLES doit prendre et assumer ses responsabilités.

Nous appelons les travailleuses et travailleurs et la population à se dresser comme un rempart pour notre jeunesse en renforçant la lutte unie pour notre dignité et nos intérêts communs.
 

Nou ka mandé tout pèp la sanblé

mèrkredi 22 juyé 2020 6 zè oswè alantou tanbou-a la mézon dé sendika.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le gouvernement de la République dominicaine reste sourd aux condamnations qui arrivent de nombreux pays et d' organisations des droits de l'homme.

Le cri est apparu sur Facebook où son auteure Karine Varasse, une jeune femme martiniquaise de 40 ans, fait le buzz ce matin.

Qu’elle est insupportable cette indignation sélective de celles et ceux qui en France ou en Martinique, qualifient Fidel Castro de dictateur, et se taisent sur les crim

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Élections ou pas les brigades financières continuent à fouiller dans les magouilles politiques qui pourrissent le pays…

La Martinique va bientôt accueillir pour la première fois de son histoire une femme, au poste de Procureur de la République.

C’était Samedi 25 avril à Fort-de-France, le rassemblement condu

En grève depuis une semaine, les lycéens en classe de 2BTS MHR Management en Hôtellerie-Restauration du Lycée Nord Caraïbe de Bellefontaine ne savent plus à quel saint se vouer, face au lourd silen

Le Galion retire de la vente, de facon immédiate, du sucre venu d'ailleurs pour cause de présence de corps étrangers métalliques. Le Martiniquais découvre à cette occasion que son sucre n’est pas s

Pages

1 2 3 4 5 »