Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

En Martinique comme partout ailleurs sur le territoire français, l’annonce surprise du Président de la République mettant fin au confinement le 11 mai 2020,  n’a pas provoqué de cri de joie, aucun citoyen ne pouvant supporter de vivre en liberté surveillée. A l’anxiété provoquée par la pandémie et deux mois d’assignation à résidence sous peine de sanctions, s’ajoute avec ce déconfinement surprise, la peur de la contamination, tellement la reprise du travail et l’ouverture des écoles se font sans préparations. Le sentiment d’insécurité est au plus haut après les annonces contradictoires et les mensonges du gouvernement, qui ont détruit la confiance. C’est dans ses conditions que ce lundi 11 mai, les Martiniquais subiront un des nombreux effets collatéraux de l’amateurisme de ce gouvernement, puisque les transports ne reprendront que progressivement « au regard des contraintes d’exploitations qui découlent des prescriptions gouvernementales.» Dans un communiqué, Martinique Transports informe les passagers que des aménagements sont à réaliser dans les véhicules et les navires, aux points d’arrêts mais aussi dans les gares routières et maritimes pour répondre dans un temps, très court, à toutes ces recommandations.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La solidarité pour les soignants ne fait pas défaut dans nos régions dites outre-mer, face à la pendémie du Coronavirus.

Le maire du Prêcheur, Marcellin Nadeau, annonce clairement son choix, celui de protéger la santé de la population de sa commune, donc les écoles ne rouvriront pas.

Le journal Jamaica Observer informe qu'un navire de croisière MSC Meraviglia comptant plus de 4500 passagers et plus de 1600 membres d'équipage s'est vu hier mardi 25 f

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le mouvement International contre le Racisme invite la population à un « Gwan Sanblé, ce samedi 06 juin à 09 sur la Savane (à côté de la statue de Joséphine) contre le racisme, la négrophob

Les déclarations des élus et responsables politiques qui ont suivi la destruction des statues de Victor Schloelcher à Fort-de-France et à Schoelcher ce 22 Mai 2020, ont

Si les indignés de la destruction des statues de Victor Schloelcher se comptent à la pelle, on les a peu ou pas du tout entendus pour critiquer l’affiche indigne publié

Pages

« < 1 2 3 4 5 »