Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

En Martinique comme partout ailleurs sur le territoire français, l’annonce surprise du Président de la République mettant fin au confinement le 11 mai 2020,  n’a pas provoqué de cri de joie, aucun citoyen ne pouvant supporter de vivre en liberté surveillée. A l’anxiété provoquée par la pandémie et deux mois d’assignation à résidence sous peine de sanctions, s’ajoute avec ce déconfinement surprise, la peur de la contamination, tellement la reprise du travail et l’ouverture des écoles se font sans préparations. Le sentiment d’insécurité est au plus haut après les annonces contradictoires et les mensonges du gouvernement, qui ont détruit la confiance. C’est dans ses conditions que ce lundi 11 mai, les Martiniquais subiront un des nombreux effets collatéraux de l’amateurisme de ce gouvernement, puisque les transports ne reprendront que progressivement « au regard des contraintes d’exploitations qui découlent des prescriptions gouvernementales.» Dans un communiqué, Martinique Transports informe les passagers que des aménagements sont à réaliser dans les véhicules et les navires, aux points d’arrêts mais aussi dans les gares routières et maritimes pour répondre dans un temps, très court, à toutes ces recommandations.

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Au moment où la Martinique semble être le lieu que le gouvernement a choisi pour accueillir tous les malades du Covid-19, contaminés sur les navires de croisière qui pa

Ce lundi 13 avril au cours de son allocution aux Français sur la pandémie de Covid-19, 

Les Martiniquais connaissaient déjà l’état de délabrement du Centre Hospitalier Universitaire abandonné par l'Etat, mais en découvrant indignés les mots employés dans l

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Le CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires) a choisi un titre provocateur pour dire le racisme institutionnalisé en France, déjà prouvé par les contrôles au

Philippe Joseph est professeur des Université d’Ecologie, de Biogéographie et de Botanique.

La côte martiniquaise allant des villes de Trinité à Saint-Anne, est incontestablement la plus belle.

Pages

1 2 3 4 5 »