Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

En passant à Sainte-Marie on ne peut s’empêcher de rire ou de sourire en lisant les noms de certains quartiers. Les rues au dessus du domaine culturel de Fonds Saint-Jacques mènent, au choix, ça ne s’invente pas,  à « Fond Clémence », « Morne Patate », ou « Morne Coco ».

A coté de Clémence, voire Patate et Coco ne peut que faire rire tout Martiniquais qui connaît la célèbre biguine « Marie Clémence » de la chanteuse martiniquaise, Léona Gabriel.

« Marie-Clémence maudit... tout' bagage li maudit,

Macadam li maudit... patate bouilli' i maudit,

Marie-Clémence maudit... tout' bagage li maudit,

Macadam li maudit... patate bouilli' i maudit »...

En découvrant le panneau qui vous invite à choisir de grimper vers l’un de ces quartiers, vous ne découvrirez pas plus de cocotiers qu’ailleurs, ni de patates.

Pour nommer les rues et quartiers on fait souvent appel à des personnages célèbres ou des grands événements. Les maires successifs de Sainte-Marie n'en trouvent t'ils pas en Martinique ? 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le TCSP (Transport Collectif en Site Propre) que les Martiniquais attendent depuis des années n’en finit plus de faire parler, après avoir été le poison des automobilis

La décision du Tribunal de commerce de Fort-de-France d'accorder la cession des actifs de la SOCOPMA à la société MAIA (Marché Agricole d’Intérêt Antillais), pour la so

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

Il n'avait échappé à personne aux Antilles ou dans les aut

Dans un récit autobiographique, Camille Kouchner brise un silence de 30 ans sur des viols commis sur son frère jumeau par leur beau père, Olivier Duhamel.

Le courage des femmes et hommes politique de Martinique n'est pas leur point fort. A de rares exceptions, les difficultés des citoyens ne les intéressent que le temps des campagnes électorales.

Pages

« < 1 2 3 4 5 »