Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Politique

Le Conseil des ministres de la Communauté des Caraïbes (CARICOM), lors de sa 35e réunion au Guyana, vendredi 16 Janvier 2015, a publié une déclaration condamnant les actes de terrorisme au Nigeria.

Rappelant la déclaration du COFCOR condamnant les actes de terrorisme au Nigeria, le Conseil communautaire des ministres exprime sa ferme condamnation du massacre brutal et continu de milliers de civils innocents au Nigeria par le groupe terroriste Boko Haram.

Le Conseil lance un appel à la communauté internationale pour afficher une plus grande urgence dans la lutte contre le massacre continu, par ces terroristes, au Nigeria et dans les pays voisins.

Le Conseil pense que les actes de terrorisme, où qu'ils soient perpétrés,  doivent rencontrer une plus forte réponse internationale et appelle à une action concertée, pour mettre fin à l'horreur qui est vécue au Nigeria en particulier.

Le Conseil appelle également à un soutien accru au Gouvernement nigérian pour lutter contre ces actes de terrorisme et ainsi permettre aux citoyens, de mener leur vie quotidienne sans crainte.

COFCOR (Council for Foreign and Community Relations) est chargé de déterminer les relations entre la Communauté et les organisations internationales et les États tiers. 

 

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

Le gouvernement cubain a confirmé ce samedi qu'il signera un protocole d'accord avec les Etats-Unis, le 16 février, pour formellement rétablir des vol

Le 5ème sommet de la CARICOM/Cuba qui s’est tenu à la Havane, est une réussite selon les pays qui y participaient.

Pages

« 1 2 3 4 5 »

Articles récents

La Poste distribue des masques p

L’affaire des violences policières infligées au jeune militant anti-Chlordécone, Kéziah Nuissier, le 16 janvier 2020 devant le commissariat de Fort-de-France, entrera d

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Pages

« < 1 2 3 4 5 »