Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Actualité

L’attente a été longue, mais le résultat est positif : le CRAN a reçu la réponse de Jacques Toubon. Le Défenseur des droits reconnaît que les policiers du Kremlin-Bicêtre ont commis un acte raciste lors de la « soirée négro », organisée le 2 juin 2014.

On s’en souvient, le 2 juin 2014, des policiers organisaient une soirée « Blackface », grimés en noirs, avec des postures simiesques et des bananes à la main.

Les photos ayant été diffusées sur Facebook, le CRAN avait aussitôt saisi le Défenseur des droits à propos de ces gardiens de la paix (GPX).

La réponse de M. Toubon envoyée hier au CRAN est tout à fait claire : « le Défenseur des droits recommande l’engagement de poursuites disciplinaires à l’encontre de la GPX A, de la Brigadière cheffe B et des GPX C, D et E pour avoir manqué gravement à leur devoir d’exemplarité et pour avoir manqué de discernement en publiant sur les réseaux sociaux des photographies à caractère raciste. »

Le CRAN tire deux conclusions de cette réponse.

Premièrement, le Défenseur des droits reconnaît que ces policiers ont commis un acte raciste. Le Parquet, se fondant sur l’enquête de l’IGPN, avait classé l’affaire sans suite. Les deux institutions se retrouvent donc une fois de plus discréditées et humiliées.

Dans ces conditions, le CRAN demande que des sanctions administratives immédiates soient appliquées à ces policiers indignes. « Dans un contexte où les insultes racistes et les violences policières semblent se banaliser, cette décision de M. Toubon devrait mettre un terme au sentiment d’impunité que ressentent certains policiers », a déclaré Ghislain Vedeux, administrateur du CRAN chargé des relations police-société civile.

Deuxièmement, à travers cette décision, le Défenseur des droits reconnaît de fait que le blackface est une pratique raciste. Cela est d’autant plus important que de nombreuses personnes faisaient semblant de ne pas le comprendre, et depuis quelques semaines, il y avait en France une véritable explosion de blackface.

Le CRAN en a identifié près d’une dizaine en quelques semaines. On se souvient des musiciens de Polaroïd 3 et de leur clip honteux, on se souvient des photos hideuses et choquantes de Philippe Savoir, des étudiants de l’EDHEC, mais il faudrait aussi signaler l’affiche du festival « Femmes en scène », les élèves du lycée Saint-Adrien de Villeneuve d’Ascq, la performance douteuse de Keen’V dans l’émission C’Cauet diffusée sur la chaîne NRJ 12, ou encore ce spectacle de Ravel, joué à l’Opéra de Lyon, que des internautes vigilants ont indiqués au CRAN.

« Tous ceux qui se griment de la sorte en se retranchant derrière l’art ou l’humour le sauront désormais : le blackface est une pratique raciste. Le Défenseur des droits le reconnaît, et le CRAN se chargera de poursuivre tous deux qui s’y adonnent », a conclu Louis-Georges Tin.

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Dans la même rubrique...

La lecture du journal anglais « Dailymail » de ce lundi 4 août 2014, frappe de stupeur.

Le gouvernement jamaïcain a nommé la double championne olympique, Shelly-Ann Fraser-Pryce, ambassadrice envoyée spéciale, lors d’une cérémonie organisée mercredi dans l

Le Fonds des ambassadeurs des États-Unis pour la préservation culturelle (AFCP) déclare avoir accordé une subvention de 25.000 dollars à une équipe d’archéologues bénév

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au nom de la Confédération des Moyennes et Petites entreprises, Manuel Baudoin fait des propositions pour affronter la seconde vague de la pandémie du Covid 19 en Martinique, où les décisions appar

Il aura fallu la mobilisation de l’Assaupamar rejointe par d’autres militants écologistes et activistes, pour que le maire de Schœlcher sache que dans sa ville on massa

Le Secrétaire Général de la CGTG, Jean-Marie Nomertin, a été convoqué à la gendarmerie le samedi 17 octobre dernier.

Les salariés grévistes de chez Peugeot ont courageusement exprimé leur solidarité envers leur collègue Oswaldo Florimont frappé injustement d'un licenciement pour « fau

Olivier Montézume n'a pas déserté le cinéma à cause du confinement, il nous revient avec ses conseils.

Pages

1 2 3 4 5 »