Parce que nous avons besoin d'une presse libre

Société

Le scandale des détournements de fonds au CEREGMIA n’a pas fini de faire couler de l’encre. Les plumes sont sorties au nom de l’honneur ou de l’indignité. Toutes celles et ceux qui ont profité des faveurs offertes par l’argent public détourné de son objet, celui de permettre le développement de l’UAG, ont trouvé leur punching ball. C’est à qui frappera le plus fort sur Corinne Mencé Caster, la présidente de l’Université qui a eu le courage de saisir la justice, au vu des révélations de la Cour des Comptes.

L'écrivain et sociologue, André Lucrèce,  a été le premier intellectuel, hors les murs de l’Université, à prendre la plume pour s’indigner des attaques contre cette femme qui sans faillir, poursuit sa mission, permettre aux étudiantes et étudiants des Antilles, d’apprendre dans une Université de qualité et nettoyée des aigrefins qui s’empiffrent des fonds publics détournés. Le texte qu’il a rédigé était à peine publié que les indignés d’occasion ont lancé leur fatwa anti liberté de penser. 

Je voudrais d’abord remercier les très nombreuses personnes qui, aussi bien en Guadeloupe qu’en Martinique, ont manifesté leur approbation à l’article intitulé L’insignifiance à ciel ouvert

Et bien sûr, je ne pouvais m’attendre à une unanimité, sachant que des intérêts occultes et d’obscures solidarités ne pouvaient que se manifester en opposition. Ceux qui pratiquent une lecture vicieuse, en voulant voir dans mon article une opposition entre deux pays, ne servent que des intérêts médiocres car cet article, précisément, dit exactement le contraire en dénonçant le chauvinisme d’un responsable politique.

Il est vrai que ceux-là nous donnent une image d’eux-mêmes sans nouveauté. Aux antipodes de la richesse et de la générosité humaines.

Par ailleurs, si certains ont l’insigne faiblesse de s’incliner devant la goujaterie, la médiocrité, l’irresponsabilité et l’insignifiance, qu’ils sachent que je ne suis pas de cette engeance. Jamais je ne m’inclinerai devant l’injustice d’où qu’elle vienne, surtout en l’occurrence quand on s’attaque à une femme d’honneur qui cherche uniquement à remplir la mission qui lui a été confiée. Et aucune police de la pensée ne m’empêchera de fustiger les injustices et – je le répète - d’où qu’elles viennent.

Je tiens enfin à dire que je ne répondrai à aucun propos qui pourrait fleurir de l’angoisse de la corruption et de l’action honteuse, cela est en effet l’affaire des autorités policières et judiciaires de notre pays.

Le reste, comme dirait Césaire, n’est qu’« inepte bavardage dans l’ambiant marécage ».

André LUCRECE

 

L’insignifiance à ciel ouvert | Free Pawol

Site de presse en ligne
ISSN 2726-0100

Aidez Freepawol

pour une presse libre

Articles liés

Il est toujours rassurant d'entendre la voix, ou de lire les mots des intellectuels quand elle ne sert pas à renforcer ou flatter le pouvoir en place.

Un vent de scandale souffle sur l’Université Antilles Guyane depuis que le rapport 2012 de la Cour des Comptes,  consacré à la gestion de l’UAG sur la période 2005-2010,  a été connu.

La Présidente de l’Université Antilles-Guyane, Corinne Mencé-Caster vient d’adresser un courrier (daté du 26 mai) à Fred Célimène, directeur du CEREGMIA, lui annonçant qu’il est "suspen

L’article de Médiapart, concernant les détournements de fonds européens, de millions d’euros,  constatés par la Cour des Comptes dans la gestion du CEREGMIA,  a fait le buzz sur les réseaux sociaux

Dans la même rubrique...

L’article de Médiapart, concernant les détournements de fonds européens, de millions d’euros,  constatés par la Cour des Comptes dans la gestion du CEREGMIA,  a fait le buzz sur les réseaux sociaux

Olympe, une femme qui a travaillé toute sa vie , a pris le risque de la création d'enteprise en Guadeloupe, se bat à 77 ans contre la SOFIAG (Groupe BRED) qui a absorbé la SODEGA et qui, au nom de

Décidément les panneaux du Conseil Régional « La Martinique avance » n'ont pas fini de faire rire dans le pays.

Pages

1 2 3 4 5 »

Articles récents

Au sein du PPM et parmi les sympathisants, le délire autoritaire de Ser

Les organisations syndycales CDMT CGTM CSTM FO FSU UGTM UNSA USAM, réagissent aux violences policières qui se sont produites devant le

Après les violences policières exercées sur un jeune manifestant, Kéziah Nuissier,  frappé violement par plusieurs gendarmes,

Maître Raphaël Constant, ne cache pas qu'il est un avocat militant. Il le précise. Dans les salles d'audience ou en dehors, il est connu pour sa liberté de parole.

Pages

1 2 3 4 5 »